Qui suis-je?

PicsArt_04-18-10.17.51.png

Psychologue clinicienne diplômée d’état, je vous accueille au sein d’un cabinet pluridisciplinaire toulousain situé au 116 Route d’Espagne.

Mon parcours:

J’ai obtenu mon Master II de Psychologie clinique et psychopathologie intégrative à l’université Paris Descartes. J’avais préalablement réalisé mes premières années à l’université Toulouse II Jean Jaurès. Ce parcours universitaire m’a permis de travailler auprès :

  • d’enfants : Protection Maternelle et Infantile, scolarisation adaptée en IME et ITEP
  • d’adolescents : Aide Sociale à l’Enfance et Maison d’Enfants à Caractère Social
  • d’adultes : Hôpital psychiatrique, Maison d’Accueil Spécialisée
  • de personnes âgées : Hôpital gériatrique.

Mes recherches universitaires: 

  • « Famille d’accueil et processus de parentalité: Quels mouvements psychiques chez l’assistante familiale? »
  • « Soutien social et remaniements affectivo-relationnels dans la sclérose en plaques: une étude empirique »

À ce jour, j’exerce à la fois en libéral et en institution (EHPAD) et je suis référencée à l’Agence régionale de Santé sous le n°ADELI 319323846.

Mes formations complémentaires:

  • ICV Niveau 1 (Intégration du Cycle de la Vie – psychothérapie brève du traumatisme)
  • Stimulation Snoezelen
  • Prise en charge d’auteurs et victimes de violences conjugales
  • Thérapie ACT (approche TCC) et Pleine conscience
  • Prévention de la crise suicidaire
  • Initiation à la méditation de pleine conscience

J’ai acquis une connaissance approfondie du diagnostic et de la prise en charge clinique du Haut Potentiel Intellectuel (ou « Zèbres ») ayant réalisé de nombreuses évaluations et accompagnements depuis plusieurs années.

J’approfondis et réactualise constamment mes connaissances à l’aide de conférences, ouvrages et magazines spécialisés. J’effectue notamment un travail de supervision de ma pratique.

Mon approche:

Dans le domaine de la psychologie, les approches sont multiples. Mon référentiel théorique est intégratif, c’est-à-dire qu’il puise dans diverses sources théoriques validées. En effet, je considère que ce n’est pas au patient de s’adapter à l’orientation du psychothérapeute mais que c’est à ce professionnel d’adapter sa posture et ses outils aux capacités du patient. Ainsi, si mon orientation analytique ne répond pas aux besoins du patient, je m’oriente vers une approche plutôt cognitive et comportementale, systémique ou psychocorporelle. En d’autres mots, je vise à dégager le patient de ses conflits inconscients, mais je peux aussi chercher de nouvelles façons de penser ou de se comporter, interroger le rôle des interactions avec son entourage ou utiliser l’approche par le corps (relaxation, méditation).

Il est important pour l’efficacité de votre thérapie que vous puissiez vous sentir à l’aise avec le psychologue que vous avez choisi. C’est lors du premier rendez-vous que vous saurez si vous souhaitez poursuivre la suite des entretiens avec lui. C’est souvent la qualité de la relation psychologue-patient qui est le plus déterminant pour la réussite de la thérapie.